Conseils et formations en gestion appliquée aux auteurs

 

CALCUL ET RÉDACTION DU DEVIS

 

Pour calculer le "prix d'une photo", il faut tenir compte au moins, des 4 critères suivant:

1/ Votre prix de revient :

Pour calculer votre prix de revient, vous devez tenir compte du fait que vous êtes une entreprise à vous tout seul. Donc, la partie "production" doit rémunérer le temps que vous passez à faire votre comptabilité, à prospecter, à développer votre créativité (recherches personnelles). En moyenne on constate qu'un photographe passe de 5 à 10 jours par mois (sur 10 mois par an) à réaliser des prises de vues . Ce qui fait 50 à 100 jours par an pour générer les recettes qui vous permettront de compenser vos dépenses annuelles.

Le calcul des dépenses est constitué par l'ensemble des dépenses professionnelles + les provisions pour achats de matériels + ce que vous souhaitez gagner pour vos dépenses personnelles l'ensemble de ces dépenses constitue les frais fixes, par opposition aux frais variables qui dépendent de votre activité (frais techniques, frais de déplacement...)

Le total de ces dépenses divisé par le nombre de jours de production annuelle de prises de vues, vous donne votre prix de revient par jour de travail effectif, si vous descendez en dessous vous ne couvrirez pas vos frais.

2/ L' apport personnel de créativité

La valeur ajoutée due à votre créativité est complètement subjective et dépend de votre client.

3/ Les droits d'utilisation

Ils se calculent à partir de barèmes indicatifs disponibles dans les organisations professionnelles pour les adhérents. Les droits peuvent être inclus mais alors il devient indispensable de les limiter et de les céder forfaitairement.Les droits doivent être proportionnels à la diffusion en fonction des 4 critères suivants : zone géographique, durée, support, tirage.(voir barème des œuvres de commande en publicité)

4/ Le prix marché

Il y a des standards, pour les prises de vues de type courant : packshot, petite composition sans accessoirisation, etc... Il n'existe pas d'endroit ou trouver ces prix marché, si ce n'est en fréquentant les confrères ou les organisations professionnelles. Si votre prix de revient est en dessous du prix marché, n'ayez pas l'imprudence de casser les prix, cela pourrait se retourner contre vous quand vous déciderez d'augmenter vos investissements ou vos charges fixes. Si votre prix de revient est supérieur au prix marché, vous devrez soit; augmenter le nombres de jours de prises de vues, soit réduire vos frais fixes.

Lorsque vous avez chiffré votre devis, il convient de prendre certaines précautions avant de le communiquer à votre client.

- Vérifier que vous avez tenu compte de tous les paramètres

- Vérifier que vous n'avez oublié aucun poste

Lors de la rédaction, prendre soin de :

• Dater

• Définir avec précisions pour quel travail vos prix sont valable (description des prises de vues, quantité...)

• Indiquer ce qui est inclus ou non dans le prix annoncé (frais techniques, droits) et définir dans quelle proportion - par exemple: Frais techniques inclus pour la fourniture d'un original par pdv ou Droits inclus uniquement pour un usage catalogue sur un an avec une limitation à 5000 exemplaires.

• Indiquer que les prix annoncés sont H.T.

• Indiquer le délai de règlement (comptant à réception, 30 jours, 30 jours fin de mois le 10, 60 jours...) Essayer de négocier un délai ne dépassant pas 60 jours fin de mois

• Indiquer la durée de validité du devis

• Demander la signature du devis pour accord. Si votre client vous rédige un bon de commande, vérifier que les termes sont identiques à votre devis.

La loi LME 2009, modifie les délais maximum des conditions de réglements, si certains délais tels que 90 ou 120 jours à date de facturation ou pire à fin de mois, continuent d'être pratiqués, ils deviennent illégaux !

 

Si nécessaire faites des réserves

Par exemple :

• Pour les prises de vues extérieures: "Sous condition d'une météo favorable, en cas d'impossibilité de prises de vues une indemnité journalière de "xxxx,xx" € sera facturée"

• Pour un prix négocié pour une certaine quantité de prises de vues, précisez que ce prix n'est applicable que pour la quantité indiquée. Il arrive que des clients indélicats, demandent un prix pour 30 prises de vues et n' en font faire que 10, en réclamant le prix négocié pour 30.

• Si les indications (ou le manque d'indication) qui vous ont été données pour la mise à disposition des produits peuvent avoir une incidence sur le coût d'une prise de vue, indiquez les dans les réserves.

• Précisez ce qui est inclus ou non dans les prix que vous donnez, droit, livraison, préparation ....

• etc,etc....

Exemple de conditions générales de cession

L'acceptation de ce devis(par une signature ou par une commande) entraîne l'accord par le diffuseur des conditions suivantes:

Selon la législation, les notes de cession sont payables à parution, ou au plus tard à l'échéance indiquée. Des pénalités de retard pourront être réclamées après envoi d'une mise en demeure. Le montant sera de 3 fois le taux d'intérêt légal.

Droits cédés sur une base négociée hors taxes, TVA en sus au taux légal en vigueur.

La communication et l'utilisation des photographies sont soumises aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle et sont indépendantes des droits des tiers auxquels l'utilisateur doit s' adresser directement pour obtenir les autorisations de publications.

Chaque utilisation non prévue au présent contrat devra faire l'objet d'une nouvelle cession. La mention © Photo .......... est obligatoire lors de chaque utilisation de l'image. (Loi N° 92-597 du 1er Juillet 1992).

Le non paiement d' une note d'auteur entraîne automatiquement l'annulation de la cession et donc l'impossibilité d'utiliser le ou les visuels concernés.

Le paiement des mises à disposition du support des oeuvres n'implique pas la propriété physique de l'oeuvre par le diffuseur.

Le photographe ne pourra être tenu responsable des objets qui lui sont confiés pour la durée de la prise de vue.

Frais restant toujours à la charge du diffuseur et en sus de la rémunération du photographe : Assurances éventuelles / frais de transport et hébergement des biens et des personnes / rémunération des modèles et des intervenants extérieurs.

Résiliation du devis après acceptation: facturation des frais engagés majorés de 50% avec un minimum de 500 €.

Auteur affilié à l' AGESSA percevant des revenus artistiques au titre des bénéfices non commerciaux et dispensé de précompte. Attestation S2062 jointe (ou sur demande).

Le diffuseur est tenu de verser en sus, une contribution de 1% du montant HT de la rémunération artistique à l'AGESSA, 1 bis rue de Bruxelles à 75009 PARIS.

Membre de la Société des Auteurs d'Images Fixes et d'une association de gestion agréée par l'administration fiscale acceptant les réglements par chèque libellé à son nom.

Ne travaillez pas sans bon de commande ou sans devis signé. Et si vous n'avez ni l'un, ni l'autre. Faites signer un bon de livraison ou mieux un bordereau de remise d'originaux. En cas de conflit avec votre diffuseur au moment du paiement de votre note de cession de droits d'auteur, le devis servira d'arbitre, alors attention à sa rédaction.

 

 

 

 

Les entretiens ou conseils ne peuvent pas remplacer les prestations d’experts certifiés tels que comptables, avocats …